324           Ahmed          Sefrioui         

 

        Écrivain marocain qui passe pour l’initiateur de la littérature marocaine d’expression française. Né à Fès en 1915, de parents berbères, il occupe quelques hauts postes administratifs d’abord aux Arts et Métiers de Fès, puis à la direction du tourisme à Rabat. Il est mort en mars 2004.

Parmi ses œuvres

Le Chapelet d’ambre (Le Seuil, 1949) : son premier roman où il évoque Fès (il obtient le grand prix littéraire du Maroc, pour la première fois attribué à un Marocain).

La boîte à merveille (Le Seuil, 1954) : La ville de Fès vue à travers le regard du petit Mohammed. Ce roman ethnographique apparaît comme le texte inaugural de ce qui est aujourd'hui la littérature marocaine d'expression française.

La Maison de servitude (SNED, Algérie, 1973).

Le jardin des sortilèges ou le parfum des légendes (L’Harmattan, 1989).